Press Enter to Search
Rejoignez-nous sur les réseaux sociaux :
Facebook_32x32 instagram-logo Twitter_32x32

Réservez en ligne :
digitick-logo

Inscrivez-vous à notre newsletter :

vin bio - Evénements Marseille 2013 - sorties et soirées Marseille : La Terrasse du Café des épices

Le Château La Coste, situé au Nord d’Aix, détient tous les charmes de notre chère Provence, avec ses 125 hectares de vignes,  ses champs d’oliviers et sa bastide rosée datant de 1682. Ayant hérité d’une tradition viticole depuis l’époque romaine (on peut retrouver des fragments d’amphores entre les vignes), le Château préserve son terroir avec soin.
Le savoir faire de Laurent Rogier, c’est avant tout le respect de l’environnement et du terroir. Le domaine du Pastre, ainsi nommé en hommage à son grand-père, se situe sur la commune de Caromb, entre les dentelles de Montmirail et le Mont Ventoux. La famille Rogier acquiert la propriété en 1968, séduite par le potentiel qu’offrent le terroir et les cépages, plantés en grenache, carignan, cinsault, et ugni blanc.
Situé au Sud dans l’arrière-pays aixois et classé en appellation Coteaux d’Aix-en-Provence, le Château Revelette a implanté sa vieille demeure et ses 24 hectares de vignes sur un terroir septentrional.  Une douce alchimie entre arbres centenaires et vieilles pierres dorées créée par Peter Fisher, propriétaire du vignoble et amoureux fou de son environnement. Vigneron allemand formé en Californie, Peter Fischer achète le Château Revelette et ses jardins à la ...
  Au Château-Bas de Vernègue, la question du bio est dépassée depuis belle lurette. En respectant quelques grands équilibres, le vigneron s’efface, laissant la nature agir. C’est en reprenant l’exploitation de la propriété en 1996 que Philippe Pouchin a su accorder savoir-faire et intuition pour recréer la riche palette des saveurs et arômes des grands vins de Provence.
Sortie de l’école des Beaux-Arts, Françoise Bunan a été l’une des premières à mêler culture et vin au domaine familial bandolais en réservant une place privilégiée à l’art contemporain. Cette relation étroite a vu le jour il y a quatre ans, sous la forme d’une association « L’art prend l’air » qui sélectionne les artistes et organise chaque été une exposition dans une salle qui leur est dédiée.